En 2013, Aixam s’emploie à revoir le design de sa gamme Impulsion, ce qui donne naissance à une gamme aux lignes plus fluides : la gamme Vision. Parmi les modèles proposés, une version électrique de la City Vision : la e-city Vision.

Une nouvelle gamme de voitures sans permis

Le but d’Aixam est de donner envie à une plus large catégorie de personnes de se mettre au volant d’une voiture sans permis. Comme la tendance est désormais à l’écologie, la voiture électrique se retrouve de plus en plus plébiscitée par les utilisateurs. Elle décide donc d’inclure une version électrique de la City Vision, la plus connue de la gamme, dans sa nouvelle liste. Rappelons que le géant savoyard n’en est pas à son premier essai en termes de voiture électrique. Elle l’avait déjà lancée dans sa gamme de voitures utilitaires sans permis avec la gamme Mega électrique. Mais les batteries en plomb ne convenaient pas à une citadine avec son poids et son volume. Elle a donc entrepris de la modifier comme elle l’a déjà fait sur la précédente gamme avec la e-City Impulsion. Comme le reste de la gamme, cette dernière voit ses phares devenir plus fins et ses feux arrière s’étirer en largeur vers le hayon. A l’occasion du Mondial de l’automobile en 2014, à l’instar de la version thermique, cette version électrique adopte une nouvelle planche de bord qui peut accueillir une tablette de 9 pouces proposée en options.

La e-City Vision en quelques chiffres

Côté dimensions, la nouvelle e-City Vision ressemble à sa version thermique. Elle fait, en effet, 2 800 mm de long pour une largeur de 1 500 mm. Elle peut accueillir aisément deux personnes sans qu’elles éprouvent une sensation d’étouffement. Elle offre un coffre assez généreux de 700 l. Question moteur, elle a conservé la batterie ion-lithium qui était déjà présente sur son prédécesseur, l’e-city Impulsion. Contrairement aux batteries en plomb utilisées pour les Mega, celle-ci est plus légère et plus puissante. Si sa puissance fiscale est de 1 CV comme le veut la règlementation sur les voiturettes, sa puissance réelle est de 5,5 CV. Pour la charger, il n’y a pas besoin d’une installation spécifique, une prise domestique de 220 V suffit. Pour faire le plein de la batterie, il faut environ 3 h 30. Son autonomie, elle, est annoncée pour 75 km en moyenne sur le papier. Mais sur route, elle peut atteindre les 100 km maximum. Elle est certes moins autonome qu’une voiture électrique avec permis, mais cela reste suffisant pour une utilisation citadine.

Le prix d’une e-City Vision

AIXAM a arrêté la fabrication de l’e-City Vision en 2016 avec toute la gamme au profit de la Sensation. Il n’est donc aujourd’hui plus possible de la trouver que sur le marché de l’occasion. C’est un modèle assez rare mais qui reste très apprécié. Il est envisageable d’en dénicher à partir de 5 000 euros. Les prix vont monter en fonction de son état ainsi que du kilométrage. L’année de première mise en circulation est tout aussi importante puisque la marque a amélioré ce modèle au fil des années. Les prix peuvent donc atteindre les 12 000 euros selon les options et équipements.