Assurer son VSP

Tout comme les voitures de tout à chacun, les voitures sans permis sont et doivent être assurées, c’est une obligation légale. Sans assurance vous pouvez avoir quelques soucis avec notamment la police L’assurance pour VSP propose les mêmes offres que pour les contrats classiques.

Selon la loi du 27 février 1958 sur l’assurance automobile, reprise à l’article L. 211-1 du Code des assurances et à l’article L. 324-1 du Code de la route, il est obligatoire de souscrire une assurance automobile.

« tout véhicule automoteur destiné à circuler sur le sol et qui peut être actionné par une force mécanique sans être lié à une voie ferrée, ainsi que toute remorque, même non attelée ».

Les véhicules sans permis sont généralement utilisés par les personnes ayant subi un retrait de permis, les personnes âgées et les adolescents âgés de 14 ans à 18 ans désirant se familiariser avec la conduite d’un véhicule à moteur.

Les compagnes d’assurance accordent un grand intérêt aux conducteurs de voitures sans permis car ceux-ci ne sont pas impliqués dans les accidents, nénamoins si vous avez eu un retrait de permis vous risqué un certain malus à prendre en compte. Pour les autres, normalement les assureurs devraient vous faire les yeux doux.

En effet, le prix des assurances pour les voitures sans permis n’est pas très élevé. Ca compense un peu avec le prix d’acuisition d’une voiture sans permis neufe qui frole le prix d’une petite citatine neuve. Cela est dû au fait que ce type de véhicule n’est pas considéré comme un véhicule à risque. En plus, des cas de vols ne sont pas fréquemment constatés sur ce type de véhicule, et en cas d’accident, les dommages ne sont pas bien élevés. Bien que ce type de véhicule séduise un certain nombre de conducteurs, son assurance est une obligation.

Compte tenu de la demande, les compagnies d’assurance propose plusieurs produits destinés aux VSP. Prenez bien le temps de lire les petites lignes des conditions générales. C’est géneralement à ce niveaux que l’on comprends si tel ou tel parties est incluses ou non.

Les voitures sans permis doivent elles prendre obligatoirement une assurance ? Oui oui et Oui on le repète jamais assez !

Les véhicules sans permis doivent bel et bien disposer d’assurances. Le fait qu’elles aient un faible moteur et roulent à une vitesse limitée ne veut pas dire qu’elles n’ont pas besoin d’être assurées. Le conducteur doit souscrire au type d’assurance qui lui convient pour assurer sa sécurité et la sécurité de sa voiture sans permis.

L’assurance doit couvrir le propriétaire du véhicule, mais aussi :

  • toute personne en ayant la garde ;
  • toute personne en ayant la conduite, autorisée ou non ;
  • les passagers ;
  • les accessoires et objets transportés.

Pour pouvoir souscrire à cette assurance auto, l’on doit tout simplement fournir une copie de la carte grise du véhicule.

La responsabilité civile et l’assurance tout risque disposent des mêmes formules et garanties proposées par les compagnies incluant la protection contre le vol, les bris glace, ou encore la protection juridique.

Enfin, votre conjoint ou un membre de votre famille peut être déclaré comme utilisateur secondaire de votre VSP, bénéficiant entre autre d’une protection offerte par la police d’assurance.

Les véhicules sans permis peuvent disposer de garanties responsabilités civiles. Ce sont des assurances qui constituent une garantie minimale et légale en ce qui concerne la protection. Le conducteur d’une voiture sans permis doit forcément disposer d’une assurance responsabilité civile, qui lui assure la couverture. Quant au tiers, il garantit à l’assuré une prise en charge de l’assurance auto de la voiture sans permis.

Cette assurance, encore appelée assurance au tiers, entre en jeu lors de la présence de dégâts corporels et matériels qui peuvent atteindre les passagers ou les tiers. Quant à la protection dont vous pouvez disposer avec ce type d’assurance, elle reste au final limitée, et beaucoup de facteurs sont à prendre en compte par l’assureur avant de vous rembourser.

Les assurances tous risques pour les véhicules sans permis. La différence se situe au niveau des cotisations qui sont beaucoup plus chères. C’est un type d’assurance que l’on retrouve le plus souvent lorsqu’il s’agit d’une voiture neuve et qui prends en compte bon nombre de situation, et qui vous couvrira le plus. C’est plus chère mais ça vaut le coup si vous tenez à votre véhicule comme à la prunelle de vos yeux !

Voitures sans permis : comment bien choisir son assurance ?

Trouver une assurance pour les VSP est facile et accessible dans la mesure ou les risques d’accidents sont limités et ceux pour deux raisons :

La vitesse d’une voiture sans permis est limitée à 45 km/h.
Elle n’a pas le droit de rouler sur les autoroutes et les voies rapides.
Le risque zéro n’existant pas, il est important de vous protéger en cas de sinistre à bord d’une voiture sans permis.

Ainsi, certaines garanties optionnelles peuvent être particulièrement pertinentes lorsqu’il s’agit de se prémunir au mieux contre les risques spécifiques qu’implique la conduite d’une voiture sans permis.

La garantie personnelle du conducteur fait partie des options à prendre en compte dans son contrat d’assurance auto sans permis. Couvrant les frais liés à d’éventuels dommages corporels que vous pourriez subir lors d’un accident. Elle est d’autant plus utile que les voiturettes, de par leur taille réduite, sont plus vulnérables aux collisions par exemple.

La garantie dommages couvre les éventuelles réparations que votre voiturette pourrait subir suite à un accident ou un accrochage. Il faut savoir que réparer une voiture sans permis coûte cher, aussi, cette garantie est toute indiquée pour vous faire économiser.

La garantie protection juridique pour les voitures sans permis est une autre option à considérer. Souvent on se dit qu’on en aura jamais besoin et c’est vrai que parfois c’est le cas ! Cependant ce n’est pas à prendre à la légère. Celle-ci permet de faire respecter au mieux vos droits en cas de litiges suite à l’achat, la vente, la réparation ou l’enlèvement par la fourrière d’une voiture sans permis.