Guide pour acheter sa VSP d’occasion.

Le marché des voitures sans permis (VSP) a explosé ces dernières années. Selon une enquête menée par Assurance-VSP une hausse de vente de 10% en 2016 a été enregistrée et des chiffres équivalents sont attendus les années à venir. Malgré cet engouement de la population pour ce type de véhicule, ce n’est pas chose facile d’en acquérir un tout neuf. En effet, le coût d’acquisition est loin d’être négligeable.

Il faut compter entre 10.000 et 15.000 euros minimum un modèle sorti d’usine.


Comment se procurer une bonne VSP sans débourser autant d’argent ?

Avec l’explosion des ventes et la sortie des modèles équipées aussi convenablement que les véhicules classiques, des acheteurs saisissent l’occasion pour troquer leurs anciens modèles pour ces dernières. Cela a pour conséquence de créer un marché de l’occasion autour des VSP. Un marché qui offre à ceux qui le fréquente la possibilité de devenir propriétaire d’un véhicule sans permis sans casser leur porte-monnaie.


Quelques précautions à l’attention de tout nouvel acquéreur de VSP d’occasion.

Comme toute voiture d’occasion, il est nécessaire de vérifier l’état avant l’achat. Il est aussi impératif de s’assurer que la bride du moteur n’a pas été enlevée. En effet, cela empêche la VSP de dépasser la vitesse (45km/h) qui lui est attribuée lors de la confection. Conduire sans permis une voiture non bridée vous placerait alors en situation d’infraction. Il est alors obligatoire de s’en assurer.

De plus, il faut faire la distinction entre une voiture sans permis à énergie fossile et un modèle de voiture de voiture électrique vendue d’occasion. Dans le premier cas, le prix est très souvent avantageux à cause son rejet du CO2 dont beaucoup se méfie.

En ce qui concerne la VSP électrique, elle peut être vendue avec une batterie et un accumulateur en fin de vie. Cela pourrait contraindre l’acquéreur à procéder au remplacement de ces équipements. Donc de se retrouver à dépenser plus. La vigilance s’impose alors.

On peut acheter une voiture sans permis d’occasion sur internet ou chez un concessionnaire. Toutefois ces véhicules pourraient contenir des anomalies techniques sans que l’on ne sache. C’est pourquoi il est alors important de suivre certains conseils.

Ainsi voici une petite check list à suivre avant l’achat d’un véhicule sans permis et je crois elle peut également s’appliquer pour tout types de véhicules (attention cette liste n’est pas exhaustive et rien ne remplacera l’avis d’un expert)

  • Contrôler l’extérieur (carrosserie, vitre, éclairages, pot d’échappements, portières, etats des roues)
  • Contrôler l’intérieur du véhicule (tapis, fauteuils, ventilation, pédales, volants(ça peut aider 😉 , compteur, climatisation, chauffage, clignotants, essuies glace, lave glace, etc)
  • Sous le capot (mieux vaut faire appel à un expert) mais déjà vous pouvez avoir un premier contrôle au niveau des câbles et courroies, huiles)

• Achat d’une voiture sans permis d’occasion sur Internet

Pour rappel, un forum est disponible sur votre site préféré pour poster une annonce et acheter ou vendre d’ailleurs une voiture sans permis, n’hésitez pas c’est par là :

https://www.propiecevsp.com/forums/

Vous pouvez également retrouver des pièces d’occasion sur notre site e-commerce, en effet savoir que des pièces sont disponible sont un bon indice pour la maintenance future de votre véhicule (soit les problèmes sont connus et réparable facilement ou non) :

https://www.propiecevsp.fr/fr/346-pieces-occasion-voiture-sans-permis

Bien que le consommateur français soit protégé par les textes lors d’un achat frauduleux, cela n’empêche, des risques liés à l’achat en ligne ne sont pas négligeables!

Le véhiculé désiré peut être accidenté ou présenté des défectuosités cachées sans que le vendeur ne vous en informe sur le site d’annonces.

Bonjour les dépenses supplémentaires et les démarches judiciaires pour réclamer dommages et intérêts.

Pour éviter tous ces désagréments, lors de l’achat d’une VSP sur internet, il faut d’abord prendre certaines dispositions avant de payer le vendeur.

Par exemple, ne pas hésiter à se déplacer pour inspecter le véhicule de fond en comble et de faire des essais. Se faire également accompagner d’un professionnel du domaine pour se rassurer du moindre vice que peut présenter la VSP.

De plus pour éviter tout problème, il faut exiger lors de l’achat, les papiers d’entretien.

• Achat d’une voiture sans permis d’occasion chez un concessionnaire agrée.

Les concessionnaires agréés ne vendent pas que des voitures neuves. Ils proposent aussi des VSP d’occasion.
Opter pour un concessionnaire serait l’une des meilleures solutions pour être dans la tendance VSP. Cela va s’en dire, car elle permet d’acquérir une voiture sans permis d’occasion entièrement contrôlée, révisée voire totalement réparée. Une garantie accompagne souvent l’achat de ces véhicules. De quoi rassurer tout acheteur possible.

Au cas où le vendeur serait un particulier, outre l’état du véhicule et les pièces à obtenir immédiatement de la part de ce dernier, vous devez également remplir toutes les formalités pour pouvoir obtenir une nouvelle carte grise. Cela prouverait que vous en êtes le nouveau propriétaire.

En savoir plus sur comment immatriculer son nouveau véhicule sans permis :

https://www.propiecevsp.com/en-bref-immatriculer-son-vsp/


Quel budget prévoir pour l’achat d’une VSP d’occasion ?

Sur les sites d’annonce de véhicule d’occasion, on trouve des voitures sans permis VSP d’occasion à des prix qui oscillent en moyenne entre 500 à 6000 euros. Mais il faut savoir qu’une voiture sans permis électrique sera plus onéreuse qu’une voiture à essence. Son prix est compris entre 1000 à 15 000 euros.