Les VSP sont-elles plus dangereuses que les véhicules conventionnels?

En France, le marché des véhicules sans permis est plein boom ces dernières années. Plus de 10% en 2016 et autant en 2017 selon une étude menée par ASSURANCE-VSP. Cela démontre d’un intérêt grandissant pour cette catégorie de véhicules.

Les constructeurs ont compris que leur survie sur le marché de l’automobile impliquait de revoir leur manière de concevoir les VSP. C’est pourquoi, les nouveaux modèles proposés sur le marché ont gagné en qualité perçue. Ainsi, l’esthétique, le choix diversifié des fonctionnalités et la sécurité sont devenus le cheval de bataille des départements R&D.

Comme dans le cadre de la production de tout véhicule, les ingénieurs font passer aux VSP différents tests de sécurité.

Grâce à ces simulations techniques dont on peut citer les crash-test, les constructeurs vérifient si tous les composants essentiels à la sécurité des usagers sur la route y sont conformes.

Selon le constructeur Aixam, seulement 0,2% d’accidents tous véhicules confondus, c’est le plus faible taux du marché ! Ce ne sont pas seulement des crash-test frontal qui sont effectués mais aussi latéral et par l’arrière. Ainsi la sécurité n’a rien à envier à un modèle classique.

La sécurité à bord d’une Voiture Sans Permis.

Tout est pensé et fabriqué dans les moindres détails pour garantir la sécurité active et passive du conducteur et du passager d’une VSP. Les risques d’accident à bord de ces voitures restent limités compte tenu du plafonnement de la vitesse à 45 km/h. L’excès de vitesse étant la cause des accidents les plus graves de la circulation, les VSP contraignent le conducteur à rouler à une allure modérée.

Sauf accident provenant d’une autre voiture ou d’un facteur externe, les chocs semblent mois violents que sur un véhicule classique.

De quoi rassurer les parents qui confient ce bijou à leurs enfants mineurs.

Pourquoi devons-nous nous fier aux VPS?

D’abord, nous avons l’airbag qui permet sérieusement d’amortir le choc au cas où le conducteur heurterait le mur ou lors d’un accrochage éventuel. La ceinture de sécurité dont personne n’ignore l’importance est l’un des dispositifs prioritaires qui se trouve au sein des voitures sans permis VSP.

Les VSP sont aussi bien dotés en équipements de sécurité que les voitures conventionnelles.

De plus, certains VSP disposent de radar de recul. Ce qui permet au conducteur de faire une marche arrière sans problème ou de bien garer sans trop des casses 😉

Ses suspensions indépendantes grâce à ses amortisseurs à grand débattement, favorisent le maintien d’une trajectoire et d’une liaison parfaite au sol.

En plus, les VSP sont dotées de quatre freins à disques associés à des pistons surdimensionnés pour assurer un freinage efficace. (Retrouver une selection de pièces pour avoir des freins toujours au top : https://www.propiecevsp.fr/fr/9-freinage-voiture-sans-permis)

Hormis cela, grâce aux nouvelles technologies d’éclairage, les VSP vous assurent un un éclairage optimum en toutes circonstances. Rouler à bord d’une voiture sans permis VSP dans la nuit ne serait pas alors un problème. Il faut aussi ajouter que certains VSP sont dotés des châssis rigide qui assurent une résistance lors des chocs.

Retrouver les meillures articles pour améliorer l’éclairage de votre vsp sur : https://www.propiecevsp.fr/fr/339-eclairage-voiture-sans-permis

Tout est alors mis en œuvre pour garantir la sécurité du conducteur et celle du passager. Mais il est nécessaire de se conformer à certaines règles routières pour ne pas prendre des risques. Les voitures sans permis étant limitées à une vitesse de 45km/h ne peuvent donc pas emprunter les autoroutes, les voies express (R421-1 du code de la route) ainsi que le périphérique parisien. Le panneau bleu bordé de blanc avec une voiture blanche indique que la route est une voie à accès réglementé, les voiturettes tout comme les cyclomoteurs y sont interdit.

Les routes autorisées pour circuler à bord d’un VSP

 

Les voiturettes sans permis sont donc plutôt réservées aux routes intermédiaires quand on circule en ville. Elle répond d’ailleurs à la même règle de conduite que les cyclomoteurs.

Si vous méconnaissez la législation applicable aux voitures sans permis sur une voie interdite vous vous exposez à de nombreux risques d’accident ainsi que des sanctions lourdes. On retiens donc interdiction totale de rouler sur les routes suivantes :

  • Les autoroutes
  • Les routes périphériques
  • Les voies sur Berges à Paris

Pour conclure les voitures sans permis sont les voitures les moins dangereux. Elles procurent une garantie sécuritaire et un confort exceptionnels. Cependant pour conduire une voiture sans permis VSP certaines règles s’imposent. Notamment le respect du code de la route est primordiale afin d’éviter de prendre des risques inutiles.